Danseur

5 Déc

radieux
la peau presque bleue
tu danses avec la réalité
djinn rêveur aux pieds nus
tu accueilles le voyageur
avec une guirlande de roses
des plats épicés
et du thé sucré

volubile
magnétique
tu le mènes dans la cité des tentes
très droit fluide
maître soufi

silencieux soudain
les yeux pleins de larmes
tu veilles au confort de ton hôte
pour qu’il se repose enfin
au bout du chemin
du très long chemin

dans la nuit indienne

je voyage dans ton amour
ô guide des égarés
dès le début, je vacille
tes pieds peut-être, tes pieds nus
ta voix peut-être
quand tu chantes un poème en ourdou
tes avant-bras de faune

le derviche tourneur du désir
dans la roue du temps
les criquets nos silences
un soir d’hiver sur le bord de la rivière Krishna

tes mains tes yeux
tes bénédictions
à l’aéroport à minuit

je voyage dans ton emprise
danseur
je voyage
légère

————————————————–

*Les vers en italique sont chantés a cappella.

Variante de Danseur, livre d’artiste réalisé avec Augusta de Schucani en 16 exemplaires numérotés et signés à Paris et à Montréal en 2005 et 2006

Sonnet hiéroglyphe

25 Nov

                                                                                            IMG_0842

                               

                            Je descends
                                                 Dans le tombeau des rois
                    Étonnée
                          À peine née

                                                                                           Anne Hébert

 

Les chats autrefois sacrés la nuit se glissaient
Dans les bibliothèques chargées de papyrus
Gardiens des précieux rouleaux dans l’ombre ils veillaient
Perchés sur des tablettes et d’obscurs thésaurus

De l’Égypte antique nous avons eu la clé
Grâce aux nobles félins protégeant la mémoire
Le savoir de ces anciennes humanitės
Noyées dans les replis du temps en miroir noir

Je me souviens de tout jusqu’au moindre détail
Des couinements des rongeurs, des pas lents du scribe
De la fatigue de ma vigile sans faille

Le soleil se levait sur le Nil ébloui
Je ne me rappelle hélas que de quelques bribes
De cette longue vie de chat érudit

Chevale mémoire (20)

24 Nov

IMG_0841

sur cette photo
d’enfance en noir et blanc
je tiens dans mes mains
une image sainte offerte
on dirait un petit livre

Chevale mémoire (19)

23 Nov

Sauvage_cheval_de_bois

à cheval miroir
sauvage cheval de bois
dans mon inconscient
je galope dans les sons
à rebours et droit devant

Chevale mémoire (18)

22 Nov

Chevalet_

chevalet mystère
recouvert d’un grand drap noir
dans un monastère
l’apprentissage des mots
j’avais peut-être trois ans

Chevale mémoire (17)

21 Nov

IMG_0016

sans elle jamais
je n’aurais pu réouvrir
le tombeau d’oubli
du très étrange réel
la honte la peur la rage

Chevale mémoire (16)

20 Nov

FullSizeRender

c’était ma grand-tante
une Clarisse cloîtrée
elle parlait tout bas
on ne pouvait pas la voir
mais sa voix me traversait

Chevale mémoire (15)

19 Nov

IMG_4187

dans le mémoriel
livre d’heures du passé
la voix si aimante
d’une douce religieuse
sa subtile compassion

Chevale mémoire (14)

18 Nov

FullSizeRender

très haut dans le ciel
des outardes criardes
et soudain j’entends
la dissonance majeure
dans mon mantra intérieur

Chevale mémoire (13)

17 Nov

IMG_0822

volumes et rythmes
se déclinent dans l’espace
fragile équilibre
entre les sons et les sens
délicate mécanique