La nuit noire

19 Déc


À la fin, tu faisais des cauchemars

des barbelés, des trains

tu me racontais dans la nuit noire

main dans la main

on parlait de la vie

ma voix te rassurait

j’entendais ta détresse

ton souffle et tes silences

et on écoutait les oiseaux de l’aube

2 décembre 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :