Le sonnet au faucon

2 Avr

Faucon

L’homme à tête de faucon debout dans la nuit

M’a tendu une lettre illisible, cryptée

J’étais, je crois, encore à moitié endormie,

Le rêve avait l’aspect de la réalité.

 

Stupéfiée, j’ai sursauté, happée par la peur

J’ai voulu toucher le fantôme pour le faire fuir

Sous ma paume j’ai senti son plumage frémir

Et j’ai cru reconnaître l’oiseau guérisseur.

 

Lui! C’était lui! Le Horus du temple d’Edfou,

Le dieu mystérieux venu d’un lointain passé

Me rappeler que tout est déjà décidé.

 

Il signifiait que l’Ancien Monde sera dissous

Que le rayon d’or d’Égypte baigne la Terre

D’où surgira un Nouveau Monde de lumière

 

                                         Montréal 1991-2012

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :