Chantier de préparation d’un manuscrit (5)

5 Jan

5-Chat

5 janvier 2015, 10h11

«Ce qui est lourd n’a pas d’avenir» écrit Christiane Singer. Inspirée par cette déclaration de l’auteure de Derniers fragments d’un long voyage, je relis la version papier des deux premiers chapitres de mon roman en éliminant tout ce qui subsiste de lourd. Je remplace un verbe qui revient trop souvent par d’autres verbes du même champ sémantique, je biffe quelques phrases, en reformule d’autres, vérifie sur ma tablette des noms propres et des détails, change le sexe d’un chat et d’un personnage anonyme, met quelques courts paragraphes au présent, ajoute un nom de lieu. C’est beaucoup mieux, beaucoup plus clair et le lecteur est entraîné dans un mouvement qui l’emporte irrésistiblement! Du moins je l’espère…

13h03

Je raconte au poète que j’avais écrit trois fois le mot «doucement» dans un même fragment. Il s’étonne de la synchronicité: dans le poème qu’il est en train de corriger, il a dû, lui, remplacer quatre fois le même mot: «doucement». L’année 2015 commence tout en douceur!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :