Sonnet hiéroglyphe

25 Nov

                                                                                            IMG_0842

                               

                            Je descends
                                                 Dans le tombeau des rois
                    Étonnée
                          À peine née

                                                                                           Anne Hébert

 

Les chats autrefois sacrés la nuit se glissaient
Dans les bibliothèques chargées de papyrus
Gardiens des précieux rouleaux dans l’ombre ils veillaient
Perchés sur des tablettes et d’obscurs thésaurus

De l’Égypte antique nous avons eu la clé
Grâce aux nobles félins protégeant la mémoire
Le savoir de ces anciennes humanitės
Noyées dans les replis du temps en miroir noir

Je me souviens de tout jusqu’au moindre détail
Des couinements des rongeurs, des pas lents du scribe
De la fatigue de ma vigile sans faille

Le soleil se levait sur le Nil ébloui
Je ne me rappelle hélas que de quelques bribes
De cette longue vie de chat érudit

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :