Étrange et doux

24 Déc

Les portes blindées de la mort

se sont refermées sur toi

je n’arrive pas encore à y croire

c’est un mystère trop grand pour moi

tu es descendu au Grand Hôtel des Étrangers

je n’entends plus que l’écho de ta voix

dans la chambre noire de la mémoire

en rêve, tu m’as embrassée sur l’épaule

c’était étrange et doux

7 décembre 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :