Tag Archives: poésie

Un voyage dans le temps

27 Fév

 

Mes amis poètes et moi avions 30 ans au moment de la Nuit de la Poésie du 28 mars 1980. Nos lectures avaient été reléguées aux petites heures du matin: la salle s’était vidée et on nous avait dit qu’il ne restait plus de pellicule.

Coup de théâtre, 39 ans plus tard, Jean-Pierre Masse nous apprend que le cinéastes ont retrouvé des images à partir desquelles Jean-Claude Labrecque et lui-même ont réalisé une nouvelle version et nous invitaient à la première de leur «Chronique de la Nuit de la Poésie 1980» dans le cadre des Rendez-vous de Cinéma Québec 2019.

J’ai filmé avec mon téléphone ma courte lecture de « Wonder Woman » à partir du DVD qu’on nous a remis à l’issue de la projection et que j’ai fait jouer sur un vieux MacBook encore muni d’un lecteur.

 

Dans le monde inversé de l’eau (3)

15 Fév

IMG_9632

Le kayak glisse sur l’eau du lac
traverse des nuages
pénètre le reflet du mont Kaikoop
masse silencieuse
puissance de pierre
bruissement d’arbres

et soudain les plumes noires
striées de blanc
d’un huard
il s’avance à mon rythme
sur le miroir de l’eau
me guide vers les profondeurs
de la montagne liquide
qui s’ouvre sous le coup de pagaie
tremblante, émue
troublée, secrète

Dans le monde inversé de l’eau (2)

20 Jan

LA LUNE DU LOUP

 

Une nuit d’hiver

réveillée par une bourrasque

j’écoute la maison craquer

le souffle du dormeur

le bruit d’un chasse-neige au loin

bien au chaud

je respire l’air polaire

et je me laisse bercer

par le hurlement du loup

à la lisière des rêves

Dans le monde inversé de l’eau (1)

13 Jan

Ils viennent peut-être du futur de l’anthropocène

l’eau est assez rare pour qu’ils soient fascinés par cette rivière

nous ne sommes, nous, qu’au début de cette 6e extinction

il fait déjà trop chaud pour la mi-septembre

cette année-là, il n’y aura pas d’été des Indiens

la rivière,étroite et sinueuse, se perd dans les hautes herbes

le niveau d’eau est bas

quand elle coule sur les roches qui affleurent

la rivière chantonne

c’est ce murmure de l’eau qui les a d’abord attirés

le son est rare dans le désert qu’ils traversent

ils sont trois peut-être, montés sur des dromadaires

ils se sont arrêtés devant ce mirage

et je les vois, moi, dans le monde inversé de l’eau

La force de l’eau

4 Mai

image

Trois minuscules fées
Battent des ailes
Entre les feuilles d’une plante
Un rayon violet coule
Du sommet de ta tête à ta main
Et ton sang pétille, effervescent
Jusque dans les hélices de l’ADN
Qui captent l’énergie libre
Fusant en paillettes d’or
Comme une rivière au printemps
La force de l’eau te renverse
Et tu disparais
Dans un grand silence
Un silence si profond
Que tu bascules dans le temps
Dans l’espace de la blessure
La pluie éclate sur les vitres
Fracassant le temps
Et ton coeur éclate
Poète, ton coeur éclate
En mille éclats de glace